AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour à la maison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atli
Admin
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 25
Clan : Myrth

MessageSujet: Retour à la maison   Dim 27 Fév - 0:22

Le temple de la Lune se dressait devant Atli, demeure des pretres de la Lune mais aussi ce qu'Atli concidérait comme sa maison. Les pretres l'avait en effet élevé ici même et c'était ces même personnes qui avaient permis à Atli d'être devenus si puissant.
Ainsi lorsque deux jours plus tôt un messager portant les armoiries privé du temple, Atli avait compris qu'une menace s'élevait sur les hommes saints du temple et qu'il était de son devoir de s'en occuper. Le message était toute fois surpprenant :

- Notre fils, une fois de plus nous avons besoin de tes services. Non pas pour le temple mais pour une pretresse. Nous n'en savons guère plus qu'il lui faut un tueur d'exception pour cette mission.

Une pretresse... Atli ne se souvenait pas avoir vu de femmes lorsqu'il habitait ce temple.

Atli entra dans le temple et alla s'asseoir à une place libre puisqu'il y avait une cérémonie. De toute les places disponible du grand temple, seuleument deux étaient encore disponible. L'une contre un mur, offrant ainsi une sécurité puisque un mur protège des attaques dorsales donc pas besoin de vérifier ses arrières.
Atli alla s'asseoir a l'autre place en plein milieu... Seul un fou se fie a un mur...

Une heure plus tard la salle se vida et sur les sièges ne restait qu'un homme habill" d'une tenue de cuir noir et portant un capuchon sur la tête. Un homme dont les auditeurs de la cérémonie n'avait même pas vue sa présence. Un homme seul, fidèle a ses convictions, un tueur... Atli...

L'assassin attendait sa mission
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange
Prêtresse de la Lune
Prêtresse de la Lune
avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 24
Clan : Myrth
Emploi : L'on me dit Prétresse Lunaire. Mais qui suis-je réèllement?
Particularité : Fait partie des légendes oubliées, connait l'histoire oubliée également d'avant la Grande Tragédie.

MessageSujet: Re: Retour à la maison   Dim 27 Fév - 1:00

    Il faisait chaud. Très chaud. Trop chaud. Cela aurait pu paraitre normal pour un début d'été. Seulement cela ne l'était pas ici. Cerrydwen était connue pour sa fraicheur, sa beauté cristalline qui rayonnait tel une lune miniature. Et en ce début de soirée, la fraicheur semblait avoir déserté la place. La fontaine semblait desséchée, et cela inquiétait le peuple. Au point que tout Cerrydwen soit en émoi, en effroi devant ce qu'ils considéraient comme un malheur, un mauvais présage.

    Ma peau se mit à briller doucement sous le coucher de soleil, lui donnant des reflets dorés. Je m'étirais doucement, tel un chat sauvage, avant d'ouvrir mes yeux - aussi bleu et profond que le lac de cristal. Mes cheveux rosées par le soleil vinrent tomber en cascade, et je descendais de mon socle en pierre granitique blanche. Je m'étais réveillée il y avait de cela trois jours, et j'avais beaucoup de choses à faire. Le soir même du tintement de cloche, un messager avait été envoyé, chargé de faire revenir un assassin. Chose étrange, puisque Myria ne désirait ni violence ni carnage, et encore moins la tuerie de ses enfants. Mais pour ce mystère, celui de la fontaine, cela en devenait nécessaire.

    Je franchis la porte secrète et sacrée, vêtue d'une simple et longue robe blanche en mousseline, qui ressemblait peu à une robe de cérémonie, qui moulait mon corps blanc. Je devais même ainsi ressembler à un ange ou quelque chose de ce genre là, mais cela m'importait peu. C'est ainsi que je quittais ma pièce, pour me rendre dans la salle principale du temple. J'observais sans être vue, la dernière cérémonie de la journée. Bientôt le temple redeviendrait silencieux, avant de n'être illuminé tout entier par ma voix, celle qui implorait une réponse de notre déesse. J'observais avec attention et distinguais alors une personne peu commune, un homme vêtu de noir et encapuchonné. Je ne pus voir son visage ... mais je compris qui il était.

    C'est peu après que la salle se vida, et l'homme encapuchonné resta pourtant là à attendre, dans la grande salle. Il y resta près d'une heure, dans le silence, à attendre. Un sourire tordu apparut sur mes lèvres. Les assassins savaient se faire patients, et cela est ce qui importait le plus. Je caressais un poteau de marbre blanc, le frôlant doucement avec tendresse, tout en fixant l'homme de mes yeux bleus et profond. Il devait avoir perçut ma présence, naturellement. Ainsi n'annonçais-je pas ma présence plus que cela. Je m'approchais sans bruit dans la pièce, avant de me placer devant la statue, et lui offrir une fleur, la mienne, la notre. Et c'est ainsi que commença ma prière, sorte de murmure doux et caressant, emportant l'âme humaine vers des contrées encore inconnues. Je m'agenouillai devant elle, consciente qu'il me fixait certainement, tout en continuant mon rituel.

    C'est ainsi que la palais terne se mit à scintiller littéralement, ma voix trouvant écho dans chaque pièce, comme si chaque éclat de pierre était un diamant poli. Mais c'était une lumière rassurante, chaleureuse. Douce et non pas aveuglante et brulante comme le soleil. Une lumière lunaire. C'est ainsi que je lui souhaitais la bienvenue. Et lorsque je me retournais vers lui, mes yeux argentés le fixait tendrement et mes cheveux , cascade argenté, flottait autour de moi. Je devins aussi lumineuse que la pièce, la statue de Myria elle-même semblant prendre vie, et Fenris - le gardien du temple et des âmes- apparut à mes cotés, silencieusement. C'est ma voix, pure et posée, qui résonna dans la pièce, en écho à mes pensées.


Je te souhaite la Bienvenue chez toi, jeune myrth Alti. Je suis heureuse de te revoir entre ces murs, malgré la réelle raison de ta venue ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atli
Admin
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 25
Clan : Myrth

MessageSujet: Re: Retour à la maison   Dim 27 Fév - 1:41

Atli attendait toujours au milieu de la salle des offices. Celà faisait exactement une heure et sept minutes quand Atli sentie une présence. Il ne bougea pas et attendie sans se tourner, une présence peut raconter beaucoup de chose à condition d'avoir des sens affutés...
Ceux d'Atlià l'immage de son don pour la sensation envers les armes étaient tout simplement uniques.

Un pas léger qui se dirigea vers une colonne de marbre soutenant l'immense toit du temple. La colonne a coté de la seule statue feminine ne représentant pas Myria dans ce temple. A ce déplacement fin s'associa une odeur de fraicheur, plus particulièrement d'une association de nuit, d'eau et d'herbe humide. Un parfum qui rappellait la nuit des temps. Ainsi qu'une odeur de rose. Mais celle ci n'était pas associé à l'odeur de la peau donc la rose était bien existante.
Enfin l'air semblait modifié par cette présence, comme ci les particules se déplaçaient afin d'offrir le moins de résistance à cette présence.

La présence eu une identité lorsqu'elle entra dans le champs de vision de l'assassin pour venir s'agenouiller devant la statue. Elle, puisqu'il s'agissait d'un corps de femme pria et déposa même une rose sur la statue. Un murmure doux glaça les os d'Atli. Il eu un réflexe, celui de faire glisser une lame dans sa main, mais se ravisa pour écouter. Ce murmure, ce chant était tout simplement magique et à sa fin Atli vu la plus belle chose de sa vie.

Le temple devint palais, ce qui était sombre devint lumière, ce qui était triste devint beau.
Avant même que la femme ne se retourne Atli compris alors. La statue et la femme était la même et l'assassin eu confirmation lorsque que la femme se retourna et avec a ses cotés Fenris le légendaire du temple.

Je te souhaite la Bienvenue chez toi, jeune myrth Alti. Je suis heureuse de te revoir entre ces murs, malgré la réelle raison de ta venue ce soir.

L'assassin enleva sa capuche et laissa apparaitre son visage. Un visage blanc mais gracieux en opposition avec le personnage. Ses yeux étaient d'un bleu tout aussi impressionnant que celui de la femme devant laquelle l'assassin s'agenouilla.

- C'est un honneur pour moi de rencontrer une nouvelle entité de ce bas monde ainsi que la légendaire créature gardienne de la demeure de ma maitresse, Myria la toute divine. Cependant il est de mon devoir de vous avertir, si Myria représente ici l'espoir, moi je ne suis que mort et noirceur. Un désespoir au service de la cause.

La voix de l'assassin était aussi sombre ue son âme mais dégageait envers l'entité un respect inégale.
Atli était bien la mort au service des Myrth, un homme à l'intelligence, au courage et à la force remarquable dont seule la mortalité assombrissait sa grandeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange
Prêtresse de la Lune
Prêtresse de la Lune
avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 24
Clan : Myrth
Emploi : L'on me dit Prétresse Lunaire. Mais qui suis-je réèllement?
Particularité : Fait partie des légendes oubliées, connait l'histoire oubliée également d'avant la Grande Tragédie.

MessageSujet: Re: Retour à la maison   Dim 27 Fév - 2:10

    Bruit d'une lame glissant dans la main d'un ennemi. Bruit sifflant, qu'avait perçut mon oreille affutée. Mais je n'avais rien dit, rien fait, à part continuer mon chant pour l'appeler. Elle. Celle à qui je devais cette existence par ce pacte scellé il y avait de cela de nombreuses années. Et mon chant se termina, et la douceur du lieu continua pourtant d'être. Pour cette nuit le temple serait illuminé, prouvant aux habitants que le réveil était proche. Que j'étais celle qui serait leur guide. Une fois retournée et mes mots prononcés, je me laissait bercer par la chaleur de mon compagnon, Fenris.

    Lui aussi existait depuis des temps immémoriaux, de par sa simple volonté, en écho à la notre. Car il était ma création et son œuvre. Le gardien de nos âmes et des leurs. Notre protecteur jusqu'à notre fin. Le jeune homme qui n'avait dit mot enleva alors, sa capuche me dévoilant enfin son visage. Il avait tant grandit ... Car oui, cet homme je le connaissais depuis bien longtemps. Mais à l'époque je n'étais qu'une simple statue de pierre, capable de sangloter la nuit venue. Aujourd'hui il s'agenouillait devant moi, comme pour me faire allégeance, ou du moins lui faire allégeance à elle, Myria. Sa voix, chaude et grave, résonna au fond de mon corps et me délivra ses secrets.

    C'est un honneur pour moi de rencontrer une nouvelle entité de ce bas monde ainsi que la légendaire créature gardienne de la demeure de ma maitresse, Myria la toute divine. Cependant il est de mon devoir de vous avertir, si Myria représente ici l'espoir, moi je ne suis que mort et noirceur. Un désespoir au service de la cause.

    Je souris, un sourire doux et rassurant, comme l'on sourit aux enfants lorsqu'ils font des cauchemars. Alors je m'avançais vers lui et m'agenouillais également. Puis mon regard transperça le sien, s'affrontant, se sondant, triomphant tous deux. Ma main fine et blanche vint caresser sa joue, tandis que mon regard perçant soutenait toujours le sien, transperçant et du. Ma voix retenti de nouveau, claire et toujours aussi douce mais porteuse d'une volonté inébranlable.

    Je n'ai rien à craindre de toi, fils de Myria. Tout comme tu n'as rien à rien craindre de ma personne. Car si tu es mort et noirceur, alors je ne suis que le reflet de l'abime dans lequel les hommes sont plongés après la mort. De ce faite La Mort ne fait pas peur, l'attendant depuis longtemps.

    Je me relevais avec grâce sans le vouloir, et d'un pas décidé me retournais pour me diriger vers ce qui avait été ma chambre, mon tombeau. Je lui fis signe de me suivre, Fenris sur mes pas désormais. Surement reconnaitrait-il l'endroit pour y avoir passé de nombreux après-midi. Peut-être ferait-il le lien ou non, cela ne m'occupait point l'esprit pour le moment. Il fallait que nous discutions de choses sombres, obscures et cela ne devait pas être dit dans une pièce si lumineuse et harmonieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à la maison   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à la maison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon retour à la maison
» Retour à la maison [Agnès, Sybille et Nathan]
» Le retour à la maison
» Retour à la maison
» Retour à la maison.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En Rp :: La capitale des Myrths: Cerrydwen :: Le Temple de la Lune-
Sauter vers: