AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lillou, où "Comment se perdre en pleine ville"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lillou



Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 26
Clan : Myrth
Emploi : Aucun
Particularité : Entend des voix ?
Caractère : Fragile, douce et compréhensive.

MessageSujet: Lillou, où "Comment se perdre en pleine ville"   Lun 7 Juin - 20:15

Il était tard. Très tard, ou plutôt très tôt le matin, tout dépend du point de vue. Lillou marchait seule dans la ville, après avoir fait sa promenade quotidienne. Cette fois, elle avait décidé de visiter un peu la ville, et n'avait pas regardé l'heure : il faisait nuit, elle n'avait pas sommeil, et la lune était magnifique à regarder, on ne voyait que le dernier souffle de la lumière du soleil reflétant son éclat sur la surface de la lune. C'était la dernière nuit avant la nouvelle lune. Toutes les conditions étaient réunies pour que Lillou ne rentre que très tard.

Etant données les conditions "météorologiques", Lillou se sentait d'humeur à se poser plein de questions, qui en entrainaient d'autres, et de ce fait elle ne regardait pas du tout où elle allait. Elle se demandait des choses futiles, telles que combien de minutes doit-on faire cuire un rôti de boeuf, à quelle température, ou des choses plus compliquées comme combien de temps la Lune met-elle pour tourner autour de la Terre, combien y a-t-il de kilomètres entre la Terre et la Lune, entre la Lune et le Soleil et selon tels ou tels critères. Bref, des questions toutes aussi intéressantes les unes que les autres.
Tant et si bien que Lillou, plongée dans ses pensées, atterrit dans une ruelle mal éclairée. Elle se dit qu'elle était tombée dans une rue du quartier mal famé de la ville, mais ne s'en inquiéta pas tant que ça : elle allait simplement faire demi tour et rentrer chez elle, comme tous les soirs.

Lillou se retourna donc pour faire marche arrière, quand elle s'aperçut qu'en fait, elle ne savait pas où elle était, et ne se souvenait pas d'être passée par ici. Elle fut un peu choquée, et se demanda son chemin pour savoir comment rentrer (ce qu'elle faisait souvent, son sens de l'orientation étant basé uniquement sur son don).


* Bon. Et maintenant? Comment je rentre à la maison ? *

* ... *

* Hm ? Ohé ? *

* ... *

Ca peut paraître bizarre, de se parler à soi-même pour obtenir des réponses que l'on ignore, mais Lillou était tellement habituée à tout obtenir, qu'elle s'inquiéta du silence dans sa tête. Elle paniqua, devint livide, se posa des tas de questions auxquelles aucune réponse ne vint, à part un semblant de courant d'air qui la frit frissonner mais n'arrangea pas les choses. Alors, comme elle n'avait rien de mieux à faire, elle s'assit par terre, et se mit à sangloter.

Ses sanglotements sont dus à plusieurs choses :
Premièrement, d'aussi loin qu'elle se souvienne, Lillou a toujours été accompagnée de son don et l'aime beaucoup.
Deuxièmement, Lillou est perdue en pleine nuit, dans une ruelle sombre.
Troisièmement, (qui n'arriva que plus tard) une silhouette s'approcha lentement de la jeune fille, telle une ombre.

Lillou se recroquevilla sur elle-même, enleva son chapeau (qui ce soir là était à l'effigie d'un chat noir avec des clochettes cousues sur ses oreilles) et le serra contre elle pour ne pas se faire trop remarquer. Avec de la chance, elle passerait pour une sans abri.


* Est-ce que je vais mourir ce soir ? Cette nuit? Ah... Je regrette tellement de choses! Je suis jeune, je ne peux pas mourir... *

Les larmes se mirent à couler de plus belle, et Lillou pria avec ferveur en attendant que la silhouette vienne accomplir ce qu'elle imaginait comme son destin fatal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atli
Admin


Nombre de messages : 84
Age : 25
Clan : Myrth

MessageSujet: Re: Lillou, où "Comment se perdre en pleine ville"   Lun 28 Juin - 20:54

La nuit était tout simplement magnifique et surtout incroyablement appréciable. Atli avait passer sa journée à se reposer pour pouvoir savourer ce don de Myria, chose qu'il ne faisait que rarement à fond en raison de son "travail".
Pour l'occasion il avait vêtue une tunique légère taillée dans un tissus précieux. Un bien magnifique qui contrastait avec ses crimes, à condition de le savoir. Outre ses vêtements, Atli ne portait pas son armure car il se doutait que cette nuit serait calme. Mais par habitude et par précaution, il portait tout de même sur lui plusieurs armes dont une seule était visible. Son sabre pendait en effet dans son dos, mais invisible, un poignard de jet était glissé dans chaque botte et un anneau de jade ornait ses longs cheveux noir.

Ainsi Atli parcourait la ville suivant son instinct et surtout dévorant du regard le ciel, les étoiles et surtout la lune qu'offrait Myria à la capitale des Myrths. Mais cette contemplation fut troublée par un sanglottement venant du fond de la ruelle.
Même si Atli était un tueur qui n'ayant pas peur de la mort et arborant parfois une certaine noirceur, il savait aussi faire part de gentillesse, d'amour et d'états d'âmes surprenant et cette nuit il était pret à se rendre utile de n'importe quelle manière et envers n'importe qui excepté un Draken.

Ainsi scrutant la ruelle tout en avançant, il découvrit blottie contre un mur, une petite fille, non, une jeune femme à l'apparence si jeune qui semblait vouloir se fondre dans la masse pierreuse derrière elle.
Quelques chose en Atli tréssauta. Ce sentiment d'impuissance ou une peur enfouie... Le fait d'etre respoinsable de la terreur d'innocent et de ne rien pouvoir y faire puisque c'était sa déstiné... Un destin parfois cruel.
Et si ce n'était pas lui le responsable de la peur de cette jeune femme alors il y avait autre chose voir plusieurs. Ou peut etre un tout.

Atli s'accroupit devant la jeune femme qui fixait le sol. Puis il lui tendit une main tout en lui parlant d'une voie douce.


- Tout va bien mademoiselle? Rassurez vous, vous ne craignez strictement rien de moi car je ne vous veux aucun mal bien au contraire...

Malgré la sincérité qui perçait à travers ces mots. Une personne au sens et aux déductions précis aurait sentit le mal-etre qui existatit en Atli à ce moment et que les cicatrices due aux combats qui ornaient la main tendus de l'assassin ainsi que le tréssaillement dans sa voie trahissaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lillou



Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 26
Clan : Myrth
Emploi : Aucun
Particularité : Entend des voix ?
Caractère : Fragile, douce et compréhensive.

MessageSujet: Re: Lillou, où "Comment se perdre en pleine ville"   Lun 28 Juin - 21:19

Lillou sursauta en entendant parler la silhouette. La voix douce d'un homme inquiet parvint à ses oreilles, avec toute la distance qu'il pouvait y avoir entre de la présence humaine et la solitude de la jeune femme.
Si elle l'avait pu, elle se serait volontiers enfuie, ou cachée dans les trous du mur pierreux sur lequel elle était appuyée. De toute évidence, l'homme s'était approché et accroupit devant elle, mais Lillou ne distinguait plus grand chose à travers ses yeux emplis de larmes.
Elle se sentit humiliée d'être ainsi vue, en état de faiblesse. Si cette situation était arrivée un autre jour, elle aurait demandé de l'aide à son don, se serait posé des questions, mais cette soirée était différente. Elle était seule.

Lillou secoua la tête en signe de négation et de rejet, et se mit en boule, serrée contre le mur. Elle ne savait pas trop si elle voulait qu'on l'aide ou non, mais comment expliquer qu'elle ne parlait pas à cause d'un don qui n'était plus là ?


* Que dois-je faire ? Qui est cet homme? *

Elle prit le risque de l'observer, lentement. Elle distingua, malgré les ténèbres de la nuit, bon nombre de cicatrices sur la main tendue de l'inconnu. Lillou se méfiait énormément de cet homme, et n'avait absolument pas envie de mourir, cependant quelque chose dans la voix de ce personnage étrange la mettait en confiance peu à peu.
Le rythme de ses sanglots commença à se calmer. Elle respira de plus en plus calmement, et essaya de paraître "normale". Après tout, il pouvait sûrement l'aider à retrouver son chemin.
Elle se redressa un peu, les yeux rougis par les larmes, et pour répondre à la phrase de l'inconnu, elle fut un signe de tête en direction de la main de l'homme.


* Si tu ne me veux aucun mal... Pourquoi sembles-tu si bien entraîné à te battre... Ah... Si seulement il pouvait lire dans les pensées...

Lillou soupira... Et essaya de lui parler comme elle pouvait. Le langage des signes étant souvent le meilleur moyen de voir si les gens le comprenaient ou pas, elle tenta le tout pour le tout, comme à chaque fois :

" - Est-ce que vous parlez le langage des signes, Monsieur ? "

[[En Vert, ce sont des paroles en langage des signes Smile]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atli
Admin


Nombre de messages : 84
Age : 25
Clan : Myrth

MessageSujet: Re: Lillou, où "Comment se perdre en pleine ville"   Sam 31 Juil - 17:17

Lorsqu'Atli tendis sa main à la jeune femme il remarqua son interrogation vis à vis de ses cicatrices. Elle fit même un signe de la tête pour les désigner.
Quelques choses clochaient pour Atli, pourquoi ne posait-elle pas de question? Pourquoi cette fille semblait à la fois jeune et plus mature?

Une première réponse lui parvint lorsque la fille bougea les mains d'une façon très significative devant elle. Atli réalisa que la jeune femme qui était devant elle était muette. Au fond de lui il pensa a ce vieux prêtres qui, quelques années auparavent avait travaillé dans le temple et qui comme cette jeune femme était frappé d'aphasie en raison d'une terminaison nerveuse défaillante avec l'âge.
Ce viel homme avait appris à Atli quelques notions du langage des signes, mais ce qui avait le plus impressioné notre jeune assassin était qu'en ayant perdu la parole, le viel homme avait développé un don. Il savait écouter mieux que personne et son ouïe était tellement perçante qu'il lui avait vallut une réputation d'écouteur au porte.

Comme un enfant qui apprenait à lire, Atli déchiffra le code gestuel de la jeune femme.


- Est-ce que vous parlez le langage des signes, Monsieur ?

Atli souria et répondit mais de vive voie.

- Je le comprend et le parle autant qu'un enfant apprenant à lire. Par contre je sais très bien lire et écrire.

Nouveau sourire.

- Je suis Atli. Ne faites pas attention à mes cicatrices, je les dois a de nombreuses mésaventures pour le bien des Myrths. Mais vous pouvez être rassurée, je ne vous veut aucun mal, bien au contraire.

Malgré l'air si enfantin de la jeune fille, Atli ne pouvait se résoudre a la tutoyer. Les heures d'apprentissages anthropologique et sociologique lui avaient appris a dicerner quelles personnes étaient fiables et ou sincère. Un savoir d'une utilité importante pour savoir les capacité d'un adversaire. Et dans le cas précis, même si il ne savait pas comment le prouver, Atli voyait quelques choses d'important briller dans les yeux de la jeune femme.

- Allez, venez je vais vous escor... vous accompagnez jusqu'à la grande place de la ville ou ailleurs si vous cherchez un endroit précis de la ville.

Difficile de cacher toute son identité pour Atli. Comment donné confiance aux étrangers si il était incapable de cacher le monstre qu'il était réellement? C'etait sans doute ce monstre qui ruinait la vie sociale d'Atli, mais c'était sa déstiné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lillou



Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 26
Clan : Myrth
Emploi : Aucun
Particularité : Entend des voix ?
Caractère : Fragile, douce et compréhensive.

MessageSujet: Re: Lillou, où "Comment se perdre en pleine ville"   Sam 14 Aoû - 1:11

Lillou observa le jeune homme qui se tenait devant elle, et qui avait l'air plutôt mal à l'aise. On aurait dit qu'il ne savait pas comment s'y prendre avec la jeune Myrth, et cela la fit sourire : au moins, elle ne mourrait pas aujourd'hui. Cependant, les cicatrices de l'homme ne la mettaient pas en confiance, elles l'intriguaient et la faisait redouter cette personne en qui elle se devait de croire.

Lillou avait développé une sorte de don pour observer les choses, mais elle ne saurait dire si ce don était dû au fait qu'elle entendait cette voix dans sa tête et qui lui indiquait en temps voulu ce qu'elle devait regarder et à quoi faire attention. De plus, son mutisme n'était pas une cause "naturelle", et était plus un état de fait souhaité plutôt qu'involontaire. Si elle le voulait, elle pouvait très bien parler, et la jeune fille savait que ça empêchait ses capacités à se développer.

Un jour, elle s'était demandé pourquoi elle n'avait pas d'ouïe très développé, ou un sens du toucher inégalable, quelque chose qui comble son mutisme, et son don lui avait (évidemment) répondu. Depuis, elle savait que son mutisme n'était que partiel et ne changerait rien aux choses sinon qu'elle aurait une voix rocailleuse quand elle reparlerait, et que de plus la voix n'était pas un sens vital pour elle (elle savait tout ce qu'elle devait savoir), qui ne nécessitait pas d'être remplacé par un autre.

Perdue dans ses pensées, Lillou regardait vaguement le jeune homme, qui lui avait appris qu'il s'appelait Atli. Ravie comme elle l'était d'apprendre le nom de cette personne, elle lui fit un sourire digne d'une enfant voyant un inconnu lui offrir la plus belle glace du monde, et fit un signe de la main pour lui dire merci. Elle était enchantée de faire sa connaissance, et petit à petit, se sentait plus ou moins rassurée.


" - Pourquoi m'aidez-vous, Monsieur ? Je ne suis pourtant qu'un poids, un fardeau pour vos épaules. Je suis ravie que vous m'aidiez, mais je n'aimerais pas me faire trop imposante... "

Elle essayait du mieux qu'elle pouvait de faire les signes avec lenteur, pour qu'Atli les comprenne tous. Elle aurait aimé se faire un ami qui se soit battu pour le bien être des Myrths, des gens qui, comme elle, ne savent pas se battre et en serait bien incapable.

" - D'où venez-vous ? Quel âge avez-vous ? Pourquoi vous battez-vous pour la sécurité de la ville ? Le quartier dangereux ne cessera jamais de l'être, vous savez... Vous ne pensez pas que ce soit peine perdue que d'essayer de chasser le mal hors de la Cité ? "

Lillou "parlait", toujours beaucoup en tant que grande bavarde refoulée qu'elle était, et en oubliait presque qu'elle était perdue et que son don était allé faire un tour ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lillou, où "Comment se perdre en pleine ville"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lillou, où "Comment se perdre en pleine ville"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Précédemment dans Gijinka Pokémon
» la perte d'xp modifiable?
» Zorua / Zorua
» Ou comment perdre son temps devant un portrait...[venez!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En Rp :: La capitale des Myrths: Cerrydwen :: Les Rues-
Sauter vers: